La société d’électricité HEP et l’opérateur du système de transport de gaz de la Croatie Plinacro ont invité mardi les investisseurs à exprimer leur intérêt dans la construction d’un terminal de gaz naturel liquéfié (GNL) dans le nord de l’Adriatique, une partie de l’effort du pays pour l’indépendance énergétique.

Avec une capacité nominale de 6 milliards de mètres cubes. Le projet a maintenant une importance accrue suite à l’annulation du projet South Stream, étant ainsi part des plus larges efforts de l’Europe de réduire sa dépendance des approvisionnements énergétiques russes. HEP et Plinacro, dans une coentreprise appelée LNG Croatia, a déclaré que les investisseurs potentiels devraient présenter leurs lettres d’intérêt pour participer au projet dès que possible. La date limite pour soumettre les propositions d’investissement est le 15 décembre. Le terminal nécessiterait un investissement d’environ 600 millions d’euros (653 million de dollars).

www.energymarketprice.com.